21 septembre 2021 - Gestion des temps, Planification, Gestion des activités

Le nouveau congé paternité, un petit pas pour l’homme, un grand pas pour l’égalité

Le nouveau congé paternité offre aux jeunes pères la possibilité de profiter des premiers jours de leur enfant. Il est un fort vecteur d’amélioration de l’égalité homme-femme. Ce congé de 28 jours rencontre pourtant des réticences dans le monde du travail.

Congé paternité

 

Qu’est-ce qui change avec le nouveau congé paternité ?

Depuis le 1er juillet 2021, le congé paternité a vu sa durée se rallonger de 14 jours. Selon l’assurance maladie, la durée du congé paternité est passée de 14 à 28 jours : 25 jours sont payés par la Sécurité Sociale et 3 par l’employeur du jeune papa. En cas de naissances multiples, le congé paternité peut alors durer 32 jours contre 18 jours avant la réforme. Autre nouveauté, le congé paternité comprend maintenant une durée obligatoire de 7 jours ce qui n’était pas le cas auparavant. Ce nouveau congé paternité s’applique si l’homme est le père de l’enfant quelque soit la situation familiale mais également s’il n’est pas le père de l’enfant mais le conjoint de la mère de celui-ci.

En plus d’être rallongé, le congé paternité devient également fractionnable en deux périodes : une première période obligatoire de 7 jours, qui doit débuter le jour de la naissance de l’enfant et une seconde période non-obligatoire fractionnable en 3 parties de minimum 5 jours. Cette période doit débuter dans un délai de 6 mois après la naissance de l’enfant. Le fractionnement du congé permet davantage de souplesse pour pouvoir être présent aux côtés de la mère lorsqu’elle en a le plus besoin.

 

Un congé paternité qui ne fait pas l’unanimité

Selon le gouvernement, la réforme du congé paternité à plusieurs objectifs :

  • Augmenter l’implication des pères dans la prise en charge des enfants et des tâches domestiques
  • Réduire les inégalités homme-femme, en minimisant les effets de l’arrivée d’un enfant sur la carrière des femmes
  • Améliorer les conditions de développement des enfants en permettant la présence du père lors de ses premiers jours.

Pourtant, le congé paternité nouvelle formule rencontre des nombreuses réticences. Les employeurs s’inquiètent des répercussions d’une absence d’un mois sur les performances de leur entreprise et de leurs employés.  Tout comme les salariés qui craignent de devoir supporter une charge de travail plus importante du fait du congé paternité d’un de leur collègue. Cette crainte de l’employeur et des salariés entraine souvent des réticences à profiter de ce congé pour les jeunes papas qui redoutent le regard de leur hiérarchie. De plus, ce congé paternité allongé bouscule parfois les convictions de certains en termes d’éducation des enfants en enjoignant à une responsabilité partagée des deux parents. Le caractère obligatoire d’une partie du congé ne fait qu’augmenter ces réticences.

Congé paternité

Des outils pour faciliter l’organisation du congé paternité

Le congé paternité n’est pourtant pas un frein aux objectifs de croissance des entreprises. Plusieurs entreprises ont même fait le choix d’allonger ce congé pour leurs employés. Selon Les Echos,  le groupe Pernod Ricard propose à ses salariés un congé paternité de 2 mois. L’Oréal de son côté propose un congé paternité de 6 semaines rémunéré à 100%. Le groupe Kering va encore plus loin en proposant un congé de 14 semaines rémunéré à 100%. Ces exemples montrent bien que le nouveau congé de paternité n’est pas un frein pour l’entreprise. Bien sûr, il nécessite une bonne organisation en amont pour assurer une continuité des services pendant l’absence du jeune papa.

Pour anticiper ce congé, l’entreprise doit lister les tâches du futur papa et déterminer lesquelles nécessitent d’être effectuées par une autre personne pendant le congé. De ce fait, l’entreprise pourra prévoir les plannings des employés à l’avance. Elle pour également prévoir en avance de déléguer certaines responsabilités du futur père s’il est responsable d’une équipe. Cette organisation n’est d’ailleurs pas si éloignée de celle nécessaire pour un congé maternité. L’anticipation de ce congé permettra à l’entreprise d’assurer une continuité des services de l’entreprise et au salarié de bénéficier d’un congé paternité plus serein.

L’utilisation d’un logiciel de gestion des temps, comme Incovar+, peut faciliter cette préparation en automatisant un certain nombre d’actions comme la délégation des droits ou la création des plannings.

Notre équipe se tient à votre disposition pour échanger sur vos problématiques et déterminer ensemble comment notre solution de gestion des temps Incovar+ pourrait vous aider à anticiper et organiser le congé paternité de vos collègues.

Contactez-nous !

 

Crédit Image: Freepik

 

Pour ne rien rater des nouveautés en matière de gestion des temps et des activités, inscrivez-vous à notre newsletter trimestrielle et ou à notre alerte mail :

Inscrivez-vous

Quelle communication souhaitez-vous recevoir :
Consentement
Nous vous demandons de saisir la somme de 10+10, afin de lutter contre les SPAM. Merci de votre collaboration.